For The Love Of My People : une ode au nouveau masculin

À la Une / Cliché à la Une
Curtis Essel
1132797321
Rachel Brinton Matthews
mars 19, 2019
Avec "For The Love Of My People", Curtis Essel, un des lauréats de la bourse Getty Images ARRAY, rend hommage au poète, chanteur et théologien Jillian M. Brown. En explorant des idées autour de la masculinité et de l'identité, "For The Love Of My People" capture un large éventail d’hommes, des plus jeunes aux plus âgés, tous filmés dans leur environnement réel. Ce film se fait l’écho de notre tendance le Masculin (re)composé , et associe parfaitement la poésie de Jillian M. Brown à des portraits illustrant une variété d’"expériences" masculines.

Bien qu’écrite avant le discours actuel sur la masculinité toxique, la prose de Brown reflète parfaitement les préoccupations contemporaines. Elle met en lumière ce qui est "appris" depuis la naissance et l’importance de la réflexion personnelle. "Je m’observerai. Pour savoir qui je suis devenu. Je verrai comment mon esprit a été influencé, depuis ma naissance."

La belle composition du film nourrit l'histoire ; des pauses de lumière naturelle encadrent les visages des barbiers et des boxeurs, tandis que les angles de caméra bas offrent une image à la fois calme et puissante aux jeunes hommes qui montent sur leurs deux roues.

Lentement mais sûrement, les médias commencent à bousculer les représentations visuelles traditionnellement restrictives des hommes (Gillette, avec le "The best a man can be" en est un parfait exemple) . Le film de Curtis Essel’ illustre bien cette nouvelle discussion sur la masculinité en brisant les stéréotypes et célébrant la diversité des hommes et leurs expériences de vie.
Créer des mondes futurs